• Le Cabinet de curiosités

    Cabinet de curiosités,fin 17e, Florence, Opificio delle Pietre Dure

    Les cabinets de curiosités furent à la mode à partir de la Renaissance. Ces pièces sombres, encombrées d'objets hétéroclites, rares et souvent originaux, collectés avec passion par des amateurs curieux, sont les ancêtres des musées modernes.

    On y trouvait, accumulés sans ordre, aussi bien des trésors archéologiques - comme une momie -, que des spécimens d'histoire naturelle - un foetus monstrueux par exemple ! -, ou des objets parés de vertus magiques -comme le bézoard ou la corne de licorne... 

    Dans la tradition de ces fantastiques et mystérieux cabinets de curiosités, quels trésors allons-nous cacher ici ?

    La vitrine magique

    Dans cette vitrine, sont rangés au fur et à mesure les objets curieux collectés dans des articles d'autres rubriques.

    Le petit pois de la princesse
    La thermos de Charles Lindbergh
    Un tamis de Venise
     
     

     

  • C'est en lisant le roman de Ruth Ozeki, En même temps toute la terre et tout le ciel (Belfond 2013) que j'ai découvert ce qu'étaient les gyres, vastes tourbillons océaniques.

    C'est peut-être une de ces gyres qui a ramené à la côte le manuscrit d'une jeune Japonaise, soigneusement enveloppé dans une boîte en plastique, sujet central du roman. 

    Car les gyres charrient de vastes zones d'ordures flottantes, tout à fait monstrueuses et parfaitement inquiétantes.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Voici déroulés sous vos yeux des rubans bien particuliers : un ruban brodé, des rubans jaunes et noirs, un ruban vert effiloché et un long ruban rouge.

    Tous ont en commun d'inciter à l'amour.

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • La collection de rubans s'agrandit avec des spécimens remarquables !

    Voici donc quelques rubans insignes, faits pour attirer notre attention : un ruban blanc, mais aussi un ruban bleu, et puis un rouge et un violet...

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Troisième volet de la collection de rubans !

    Voici tout d'abord des rubans volés : un ruban taché de sang et un ruban vert et rose ; et puis un mystérieux ruban moucheté, secret comme un escalier dérobé...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Nous connaissons tous, aujourd'hui, les manipulations qui peuvent être appliquées aux images transmises par les media, photographies de publicité, de mode ou de presse. 

    Tous autant que nous sommes, nous sommes également amenés à plus ou moins "tricher" avec nos propres clichés : un recadrage pour éliminer des éléments secondaires ou disgracieux (voire gênants), un petit rééquilibrage des couleurs pour donner un peu de chaleur, une modification de la luminosité pour des clichés surexposés ou trop sombres, une amélioration de la netteté, une correction des yeux rouges, un petit montage pour jouer ou embellir... Le besoin de restituer l'image réelle que l'on a vue de nos yeux, telle qu'elle s'est inscrite dans notre souvenir, est sans doute légitime. Le souci de modifier l'image physique pour la faire coïncider avec l'image idéale que l'on voudrait garder ou transmettre l'est peut-être un peu moins. 

     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique