• Jérémie Kisling

    Il y a quelques années, nous avons découvert Jérémie Kisling en première partie d'un concert d'Aldebert, dans le cadre du Festi'Val de Marne, en 2006 ou 2007. Ce fut une très heureuse surprise.

    Jérémie est Suisse, cela explique un léger accent qui donne du charme à sa voix.

    Il chantait d'une voix sensible, belle et douce, des chansons sur l'enfance, les chiens d'aveugle, les ours en peluche et les hirondelles. C'était un tout petit peu triste, juste ce qu'il faut pour être émouvant sans être pathétique. Il s'accompagnait au piano, notamment sur une sublime chanson, Les étoiles. C'est l'une des chansons que je retiens dans mon top 100. Voici le refrain : 

    "J'veux des flammes dans mes voiles 
    Qu'elles montent dans les cieux 
    Que quand je plane,les étoiles 
    S'enfoncent dans mes yeux 
    Que mon âme se dévoile, 
    Et qu'elle respire un peu 
    Que l'on danse, et si ca s'étend 
    C'est tant mieux."

    Les chansons du concert étaient extraites du disque Le ours. Puis il y a eu Antimatière en 2009, que nous avons acheté également. J'y ai été moins sensible. 

    Un nouvel album est sorti en 2014, dont j'ai lu grand bien. Télérama (n°3338, janvier 2014) considère qu'il a dépassé les joies et les écorchures de l'enfance pour chanter l'indifférence, la solitude, l'usure du couple et l'urgence de vivre. Il y "confesse ses douleurs sans jamais se montrer plaintif". C'est très alléchant. Un album à écouter d'urgence ! 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :